top of page

Un mois de guerre

Pour suivre la guerre avec des informations au quotidien, nous vous invitons à rejoindre notre chaine Telegram (https://t.me/associationkeren), afin d'avoir de mini analyses, détails de l'avancée sur le terrain, images...



Voila désormais près de cinq semaines que l’horrible attaque du Hamas en Israël a déclenché les hostilités. A ce jour, le bilan humain est très lourd (environ 1200 personnes dont 366 soldats, 236 enlevés, sans compter les milliers de blessés (blessures physiques ou morales) et les 200 000 déplacés au sein du territoire).



Avance à Gaza


L’armée israélienne continue son avancée dans le nord de la bande de Gaza, au cœur de la ville de Gaza. Ce lieu est extrêmement dense au niveau de la population, avec des immeubles collés les uns aux autres ; ce qui empêche, bien évidemment, une avancée rapide. La population gazaouie fuit en masse les combats pour aller vers le sud de la bande, malgré la présence du Hamas pour l’en empêcher et l’utiliser comme bouclier humain.


A ce jour, Tsahal a opéré un encerclement du nord de la bande de Gaza avec une opération terrestre, faisant suite à des bombardements massifs mais ciblés (rappelons le, malgré l’utilisation de civils comme boucliers humains, il n’y a que 10 000 morts gazaouis, ce qui est bien sûr malheureux, mais loin d’être énorme pour une population de 2M d’habitants entassés sur un si petit territoire).


Tsahal s’est récemment emparé des hauts lieux du Hamas (« parlement », bureau des renseignements…), ainsi que de ses nombreux tunnels et réseaux souterrains présents principalement sous des infrastructures civiles d’importance (écoles, hôpitaux…).

Ceci explique notamment la bataille actuelle autour de l’hôpital Al Shifa.


De nombreux occidentaux s’en offusquent, car s’attaquer à un hôpital est abject. Cela n’est pas faux, mais nous parlons ici du Moyen Orient, où des groupes terroristes se cachent et utilisent ces infrastructures comme boucliers humains à leurs activités, afin de provoquer l’émoi l’international et la diabolisation d’Israël (qui marche énormément en ce moment). De plus, les nombreuses annonces faites par le Hamas ne sont qu'un ramassis de mensonges (nombre de morts, enfants tués etc) que nos médias occidentaux prennent aussitôt comme argent comptant et qu'ils diffusent partout en occident, faisant passer Israël pour un peuple cruel et sans cœur...


S'ils se renseignaient un peu, ils apprendraient que les soldats de Tsahal ne tirent pas s'ils aperçoivent un civil, un enfant ; que l'armée a apporté des couveuses et du matériel médical lorsqu'elle est arrivée aux abords de l'hôpital Al Shifa et bien d'autres actions que nous ne verrions dans aucun autre pays en guerre...


Prise du Parlement du Hamas


Le Hamas, lui, confisque les denrées apportées par les camions humanitaires, vole les médicaments à destination de l'hôpital (une infirmière en pleurs se plaignait qu'elle n'avait plus de morphine pour les enfants, car volée par le Hamas) !


D’autre part, lors de la prise de l’hôpital Rantisi, Tsahal a remarqué la présence d’éléments laissant fortement supposer que des otages israéliens y ont été enfermés pendant un temps. Une femme kidnappée aurait aussi mis au monde un bébé dans ces conditions épouvantables... L’hypothèse la plus probable, pour l’instant, est que les otages ont été emmenés dans le sud de Gaza, et ce, peut-être dès le début du conflit.


L’armée israélienne continue donc ses opérations terrestres avec une efficacité a priori très bonne et finalement, avec assez peu de pertes jusqu’à présent dans ses rangs, au vu des effectifs engagés et de la difficulté de la mission (49 soldats tués depuis le début de l’opération terrestre).


Il faut bien comprendre que Tsahal est ici confrontée à une opération très délicate, semblable sur certains points à la reprise de Mossoul, en Irak, des mains de l’Etat Islamique à l’époque. Le danger est partout : le Hamas pose des pièges (engins explosifs improvisés), connaît bien le terrain et ses souterrains, opère par des coups de missiles anti chars avant de disparaître… Dans le même temps, le groupe terroriste continue de tirer quelques salves de roquettes, certes moins nombreuses à mesure que Tsahal avance.


De nombreux tunnels ont été découverts sous Gaza (le "métro" gazaoui). Parfois, les galleries s'étendent sur 8 étages en béton, permettant aux terroristes de se déplacer rapidement notamment après des tirs de roquettes et échapper ainsi aux bombardements israéliens.

1300 tunnels ont ainsi été trouvés à ce jour, sur 500 km de distance et allant parfois à 80m sous la terre !




Menace au nord


Ces derniers jours, le Hezbollah a nettement augmenté ses activités d’usure au nord. De nombreux missiles anti chars, roquettes, mortiers et autres drones ont été envoyés en territoire israélien, faisant plusieurs victimes militaires mais aussi civiles. Il y a deux jours, un missile anti char a touché l'entreprise d’une compagnie électrique, faisant 6 blessés et deux morts civils. Au total, rien que sur cette journée du 12 novembre, 15 civils ont été blessés et 7 soldats.


Par ailleurs, le Hezbollah admet officiellement avoir perdu 72 de ses combattants, tandis que Tsahal affirme que le nombre de terroristes du groupe libanais tués dépasse largement les 200. 


Il ne faut donc pas s’y tromper : la guerre du nord a déjà commencé et va aller de manière croissante. Israël ne peut tolérer la présence du Hezbollah à ses frontières, menaçant quotidiennement sa population et faisant planer un risque cent fois supérieur à celui du Hamas. En effet, le Hezbollah pourrait commettre des dégâts bien plus importants que l’attaque du 7 octobre.


Reste à savoir si l’Iran a donné son feu vert à une confrontation. N’oublions pas, d’ailleurs, que le Hezbollah est chiite et pleinement affilié à l’Iran, contrairement au Hamas qui, certes, a de fortes sympathies envers l’Iran, qui dispose de son aide logistique… mais qui demeure un groupe sunnite, avec une vision de l’Islam qui diffère de celle des Ayatollahs.


Des rapports signalent également l’arrivée de centaines de combattants d’élite de milices affiliées à l’Iran, à la frontière syro-israélienne.


Dans le même temps, des missiles sont tirés quasi quotidiennement par les Houthis (milice chiite pro Iran) au Yémen. Les missiles sont, pour la plupart, interceptés par des navires de guerre américains, par les systèmes anti aérien israéliens ou même par ceux de l’Arabie Saoudite. Pour rappel, le slogan de la milice yéménite est : « Dieu est le plus grand, Mort à l'Amérique, Mort à Israël, Malédiction sur les Juifs, Victoire à l'Islam ». Tout un programme !


Notons également que ces actions consistent à faire peser sur Israël une menace permanente, en plus de son opération terrestre à Gaza, ce qui est coûteux aux niveaux humain, économique et militaire pour Israël. Par ailleurs, une attaque massive combinée de missiles (centaines voire milliers) en quelques heures saturerait les systèmes israéliens et américains et causerait des dommages très conséquents. C’est là la principale menace du Hezbollah, qui par exemple, dispose d’environ 150 000 missiles en tous genres. 


Pour l’instant, Israël a été préservé d’une telle tentative. Mais étant donné que Tsahal se dirige inexorablement vers une attaque préventive contre le Hezbollah dans le sud du Liban, une telle attaque n’est pas impossible. 


Pour résumer, la guerre contre le front pro-Iran est en pleine phase ascendante et peut nettement se durcir. Le Hezbollah pourrait profiter qu’Israël soit occupé par Gaza pour l’attaquer dans le dos, tout en sachant que, dès que Tsahal aura fini sa mission à Gaza, les forces israéliennes se tourneront vers une opération d’envergure au sud Liban.


A l'heure actuelle, des milliers d’Israéliens ont quitté la zone frontalière du nord et plusieurs villes assez éloignées subissent aussi des alertes aux roquettes et missiles. La situation est donc, en l’état, invivable pour les Israéliens du nord du pays, tout comme elle l’est pour ceux du pourtour de Gaza qui ont aussi dû fuir les combats.



Je partage également un message de l’ancien ministre de la défense, Avigdor Liebermann, qui s’insurge de la mollesse de la réponse d’Israël, à ses yeux. Chacun s’en fera son opinion. Disons que son message éminemment politique soulève tout de même quelques points intéressants.  Il s'élève, en outre, contre le fait que ce soit la population israélienne qui fasse, en partie, les frais d’une mauvaise préparation à la guerre :


"Il y a exactement 5 ans aujourd'hui, le 14 novembre 2018, j'ai démissionné de mon poste de ministre de la Défense, suite à la capitulation du gouvernement israélien face aux organisations terroristes.Et qu’est-ce qui a changé depuis ?Vous vous souvenez de l'expression « Le silence répondra au silence » ?


Aujourd’hui, la phrase a donc été modifiée comme suit : « Le feu répondra par le feu ».Vous souvenez-vous que, pendant des années, on nous a parlé de « politique de régulation » ? Le même linge de paroles qui constituait en réalité, comme je l’avais prévenu à l’avance, une capitulation totale face au terrorisme et au flux d’argent Qatari vers le Hamas...


Et que se passe-t-il aujourd’hui dans le nord ? Même si le langage est nouveau, le concept est le même. Une politique "d'offensive défensive", qui signifie, en pratique, que nous absorbons les tirs de roquettes incessants et évacuons les colonies du nord, et dans le meilleur des cas, nous réagissons, mais l'initiative est entre les mains du Hezbollah.


En Israël, le modèle 2023 est le suivant : les localités du sud et du nord sont évacuées, et au lieu de créer une zone de sécurité sur le territoire ennemi, une zone de sécurité est créée à l'intérieur du territoire d'Israël, créant ainsi 200 000 Juifs devenus réfugiés en Israël, dans leur propre pays.


Depuis la création de l'État et à l'époque de Ben Gourion, la théorie de combat de Tsahal a consisté à déplacer immédiatement les combats sur le territoire de l'ennemi et à l'y presser.Il est temps de changer la disquette et de faire comprendre à nos ennemis que ce qui était ne sera plus. »



Ézéchiel 31:15


« Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Quand il descendra dans le shéol, je ferai le deuil en profondeur, je retiendrai ses fleuves, et de nombreuses eaux seront arrêtées ; Je plongerai le Liban dans les ténèbres, et tous les arbres des champs tomberont à cause de cela. »



Zacharie 11 v 1-6



« Ouvre tes portes, Liban, et que le feu dévore tes cèdres !

  Hurle, cyprès, car le cèdre est tombé, les plus majestueux sont anéantis. Hurlez, chênes de Bashan, car elle est abattue, la forêt imprenable.

Voix des bergers qui hurlent, car leur splendeur est anéantie. Voix des lionceaux qui rugissent, car l’orgueil du Jourdain est anéanti.



Alors que la coalition de Gog est plus que jamais en place (Turquie proche de l'Iran et la Russie...), la guerre au Liban semble imminente. Ces prophéties nous reviennent en tête et nous rappelle que l'ennemi principal d'Israël à ce jour est le Hezbollah. Notons toutefois que cela ne concerne pas le peuple libanais, dont la grande minorité chrétienne est grandement anti-Hezbollah et qu'elle avait des liens importants avec Israël pendant la guerre civile et après (de 1975 à 2000 environ).


Si Gaza ressemble aujourd'hui à un champs de ruine, peut-être que demain ce sera le tour de Beyrouth.


Les évenements du moyen-Orient sont importants et nous sommes peut-être à l'aube de la fameuse guerre de Gog.

Rappelons pour finir que pour l'Islam chiite, le Mahdi( Messie musulman) doit revenir dans un Moyen Orient en chaos !


Le Messie revient bientôt, revient vite, soyons prêts !



Prise du collège militaire du Hamas

1 625 vues5 commentaires

Posts récents

Voir tout

5 Comments


Merci beaucoup, oui nous prions sans cesse pour Israël le premier né de l'Éternel (Ex. 4. 22) merci pour les versets cités, le psaume 83 est aussi très évoquant en rapport à la situation actuelle .

Soyez bénis au nom de Jésus !

Like

ch.szymanowski
ch.szymanowski
Nov 19, 2023

Bonjour,

Merci pour ces infos douloureuses...

J'espère et prie pour les otages

Aussi pour tous ceux qui œuvrent pour Israël....

Dieu entend nos prières

Et je chante ce cantique tout le temps :ô prends mon âme sur l'hymne national d'Israël.

Bien à vous

Christine de Belgique.

Like

Que la volonté de Dieu soit faite! Mais que personne ne tente de justifier l'injustifiable aux yeux de Dieu et aux yeux des hommes.

Like

christineribeiros
christineribeiros
Nov 17, 2023

Merci pour le résumé de la situation et pour Telegram également. Chaque jour Israël est dans ma prière ainsi que tous les soldats de Tsahal .

Oui Yeshoua revient et c'est notre Espérance

"Le Messie revient bientôt, revient vite, soyons prêts !" Amen!

Like

Merci beaucoup pour ces précieuses informations. Continuons à prier 🙏

Like
bottom of page