Non seulement ils font des abominations, mais ils approuvent ceux qui les font

Dernière mise à jour : juil. 11

Mise à jour du dimanche 11 juillet : La Haute Cour de justice israélienne vient ce jour-même d'autoriser les couples homosexuels et les personnes seules d'avoir recours à la gestation pour autrui (GPA, enfant porté par une mère porteuse).


Les générations de Noé et de Sodome et Gomorrhe ont subi le jugement de Dieu à cause des actes réprouvés des hommes en ces temps-là. Or, de nos jours, l’esprit antichristique qui règne sur notre monde pousse les hommes rebelles à aller encore plus loin dans leur révolte contre le Seigneur.


L’apôtre Paul, dans l’épître aux Romains, rappelle pourtant que le rebelle s’amasse « un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu ; qui rendra à chacun selon ses œuvres : l’irritation et la colère pour ceux qui, par esprit de dispute, sont rebelles à la vérité et obéissent à l’injustice. » (Romains 2 v 6-7).


Depuis le début de la déchristianisation de nos pays occidentaux, les hommes ont abattu, les unes après les autres, les valeurs judéo-chrétiennes, en s’affranchissant des commandements divins. Ce mouvement suit, depuis lors, une accélération exponentielle. Aujourd’hui, les fondements même de la Torah de Moïse, les dix (neuf) commandements donnés par Dieu à son serviteur sur le mont Sinaï, sont remis en cause. Et gare à celui qui oserait s’en offusquer !


A chaque fois qu’une transgression est actée, les hommes cherchent à aller toujours plus loin. Par exemple, l’avortement était censé aider les femmes ayant des risques durant leur grossesse ou les femmes violées, lorsque les premières lois sur le sujet ont vu le jour. Désormais, l’avortement est devenu une norme et ces cas extrêmes qui ont servi de prétexte à son instauration (maladies, viols…) sont devenus des exceptions. De même, depuis quelques années, plusieurs pays ont légalisé le mariage pour tous, dans un souci « d’égalité ». Après ce premier pas en faveur d’une normalisation de l’homosexualité, la promotion des LGBTQ+ (environ 60 identités sexuelles différentes !) se fait à outrance dans notre société.


Lors d’évènements sportifs ou culturels, les drapeaux arc-en-ciel sont de sortie, accompagnés par des slogans promouvant la « différence des genres ». Nous venons d’ailleurs tout juste de sortir d’une de ces « pride week », semaine de la fierté (sous-entendue des minorités sexuelles). Dans de nombreuses ambassades et institutions du monde, le drapeau arc-en-ciel a été dressé. En Israël même, ce genre d’événements est désormais mis en place, en plus des « gay pride » à Tel-Aviv et maintenant à Jérusalem !


En plein Euro de football, le drapeau arc-en-ciel était partout dans les stades.


Peut-être que pour vous, lecteurs, ces campagnes de normalisation paraissent ridicules. Elles ancrent pourtant dans l’esprit des plus jeunes des messages insidieux. Cette jeunesse si malléable, abrutie par les réseaux sociaux et incapable de réfléchir, est une proie facile.





Cette vague idéologique et spirituelle que l’on appelle le wokisme (du verbe woke en anglais : être éveillé) ou encore la cancel culture (culture de l’anéantissement) s’élève contre tout ce qui vient de Dieu dans notre monde. Véritable religion antichristique, la version la plus modérée de ce courant n’est autre que l’athéisme, la nouvelle religion d’état de la France pour ne parler que de ce pays.


Comme disait le psalmiste, « Ces insensés disent en leur cœur : Il n’y a point de Dieu ! Ils se sont corrompus, ils ont commis des iniquités abominables ; il n’en est aucun qui fasse le bien. » (Psaume 51 v 1-2)

L'ambassade du Royaume-Uni à Moscou

Ces derniers jours, la loi sur la procréation médicalement assistée (PMA) a été votée après plus de deux ans de controverses sur la bioéthique de cette avancée. En effet, selon les défenseurs de ce projet, la loi visait à aider les couples hétérosexuels ayant des impossibilités à donner naissance à des enfants pour cause de problèmes médicaux. En réalité, cette loi ouvre surtout aux couples lesbiens la possibilité d’avoir des enfants. Et elle satisfait donc un désir égoïste de deux femmes qui ont fait le choix de ne pas pouvoir avoir d’enfants naturellement. Ou même d’une femme seule, qui souhaite enfanter.


Il s’agit donc d’une porte ouverte à un marché de l’enfant. Des enfants qui n’auront donc pas de pères. Bientôt, grâce à la technique, ce seront les transsexuels qui pourront désormais avoir des enfants.



Dans l’une de ses chroniques télévisées quotidiennes, Eric Zemmour a récemment évoqué ce sujet de la loi sur la PMA. Alors qu’on lui demandait où cela nous mènerait-il, le chroniqueur a rappelé le cheminement de toutes ces « avancées » sociétales qui ont débuté avec le Pacs, puis le mariage homosexuel et la PMA, qui étaient déjà annoncés dans le projet du lobby LGBT en 1999 ! Pour lui, la prochaine étape n’est autre que la gestation pour autrui (GPA), où des mères porteuses vont donner naissance à des enfants qui ne sont pas d’elles. La justification pour cette « avancée » sera encore celle de venir en aide aux couples qui ont des difficultés pour donner naissance naturellement. Mais rapidement, cette GPA sera surtout utilisée par toutes ces femmes qui veulent préserver leur carrière professionnelle, ces couples qui ne souhaiteront pas s’encombrer d’une grossesse et de ses difficultés, voire des couples LGBT.


brassard arc-en-ciel dans les compétitions sportives

Nous arrivons à un stade où le dieu technique est l’idole de ce monde ; où les hommes, « Eux qui ont adoré la créature au lieu du Créateur. » (Romains 1 v 25), pensent enfin être parvenus à surpasser Dieu, le seul et l’unique, en étant capable de surpasser le cadre naturel donné par le Seigneur pour que l’homme puisse donner vie. « Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous » (Romains 1 v 22).


Nous avons atteint un stade où « toute chair a corrompu sa voie » (Genèse 6 v 12). Mais comme au temps de Noé, le Seigneur ne laissera pas passer cette génération perverse sans qu’elle ait connu le jugement pour ses iniquités.


Toutes ces choses devraient nous alarmer, dans le bon sens du terme. Cela devrait nous réveiller et nous faire prendre conscience du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Mais cela devrait nous rappeler aussi que notre Seigneur vient pour nous délivrer du mal et qu’Il ne laissera pas ces abominations aller à leur terme.


Le message qui nous est adressé en ces temps peut être résumé dans ce verset de 2 Pierre v 17 : « Vous donc, biens aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté. Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ».



Le stade de Munich aux couleurs arc-en-ciel

859 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout