top of page

Maintenant la guerre

Le 1er avril, une frappe israélienne inhabituelle en Syrie touchait le quartier général des Gardiens de la Révolution iraniens  de ce même pays. Dans cette frappe, une quinzaine de miliciens pro-Iran ou iraniens étaient tués, dont le général Zahedi, un très haut placé parmi les Gardiens de la Révolution.


Zahedi était en charge de cette branche d’élite de la Révolution iranienne en Syrie et au Liban, deux partenaires majeurs de l’Iran dans son influence régionale.

Par cette frappe, Israël réitérait une élimination majeure d’un général iranien, comme les américains en 2020, avec Soleimani.


Depuis près de deux semaines, les Iraniens sont furieux de cette attaque, qui s’inscrit, bien sûr, dans la guerre larvée que mène Israël contre le régime iranien (et non le peuple) ainsi que ses alliés régionaux, véritables menaces pour l’état hébreu.


L’Iran est en passe d’obtenir la bombe nucléaire, si ce n’est déjà fait. De plus, son influence est très grande dans tout le moyen orient, avec ses centaines de milliers de miliciens affiliés en Irak, Syrie, Liban et dans une certaine mesure, au Yémen (Houthis) et dans les Territoires palestiniens (Hamas et Djihad islamique, affiliés en partie à l’Iran, bien que sunnites).


Désormais, une réponse iranienne à cet affront semble inéluctable au vu de la surprise en plein territoire ami de cette frappe. Cela démontre, au passage, le niveau de renseignement et de maîtrise de Tsahal dans ce genre d’opérations en territoire ennemi. 


Depuis le 7 octobre, un conflit au nord d’Israël paraît inévitable. La question qui se pose est plutôt : sous quelle forme ?

Qui lancera les hostilités ? Qui se rangera vraiment derrière le Hezbollah, l’Iran ? Quand cela commencera-t-il ?

A l’heure où sont écrites ces lignes, Tsahal poursuit lentement mais sûrement ses opérations à Gaza.



Désormais, seule la ville de Rafah, où se sont réfugiés les dignitaires du Hamas et du Djihad, reste aux mains des Palestiniens. Mais l’invasion de la ville, programmée depuis plus d’un mois (avant le Ramadan) est de plus en plus proche. Les troupes israéliennes ont été en partie retirées d’autres opérations à Gaza, pour se préparer et se reposer avant cet assaut, quasi final dans la bande de Gaza.


Il semblerait logique que Tsahal veuille finir le gros du boulot à Gaza, avant de s’engager dans un conflit bien plus complexe au nord, contre le Hezbollah notamment. Cela afin de permettre aux habitants du nord de vivre à nouveau normalement, sans la crainte des attaques aux roquettes ou autres (voir vidéo de Pierre David).


L’Iran projette donc de répondre prochainement à Israël et la tension monte de jour en jour. Là aussi, comment se matérialisera cette réponse ? Par milices pro-iraniennes ? Par une salve de missiles et de  roquettes ? Par l’ouverture d’un front au nord avec le Hezbollah ?...


Au Liban, la situation chauffe drôlement pour le Hezbollah, justement. Les Chrétiens libanais s’opposent de plus en plus ouvertement au diktat du parti chiite et à sa corruption. Mais aussi, les chrétiens refusent d’être entraînés dans un conflit régional qui fera retourner le Liban 50 ans en arrière, uniquement à cause des Iraniens qui ont la mainmise sur le pays via le Hezbollah.

On retrouve une situation de pré-guerre civile qui rappelle la guerre civile libanaise (1975-1990), où les phalanges chrétiennes de Gemayel s’opposaient au Hezbollah, soutenues par Israël. Un des leaders chrétiens vient d’ailleurs d’être kidnappé et tué, après torture par des miliciens du Hezbollah.



Tsahal miserait-il sur une guerre civile au Liban pour s’attaquer au Hezbollah ? Profitera-t-il des tensions pour affaiblir un Hezbollah sur la sellette ?


L’armée israélienne est en état d’alerte très élevé. Plusieurs pays majeurs appellent leurs ressortissants à éviter Israël prochainement et à quitter l’Iran (l’Allemagne par exemple).

Joe Biden vient d’évoquer, en conférence de presse, qu’Israël risque d’être attaqué prochainement et qu’il ne souhaite pas donner de détails classifiés.


S’agira-t-il d’une réponse molle de l’Iran (quelques drones et missiles) ?

La question se pose. Toujours est-il que le conflit dont nous parlons depuis maintenant des années, entre Israël et l’Iran et/ou ses alliés, semble se rapprocher.

Réponses dans quelques heures, jours, semaines, mois…



Rappelons le Cantique des degrés. 


Je lève mes yeux vers les montagnes... D'où me viendra le secours?

Le secours me vient de l'Éternel, Qui a fait les cieux et la terre.

Il ne permettra point que ton pied chancelle; Celui qui te garde ne sommeillera point.

Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël.

L'Éternel est celui qui te garde, L'Éternel est ton ombre à ta main droite.

Pendant le jour le soleil ne te frappera point, Ni la lune pendant la nuit.

L'Éternel te gardera de tout mal, Il gardera ton âme;

L'Éternel gardera ton départ et ton arrivée, Dès maintenant et à jamais.

PSAUME 121






998 vues5 commentaires

Posts récents

Voir tout

5 則留言


Bonjour,

Que de CRUAUTÉ dans cette Guerre pour les Chrétiens....

Seigneur, ait Pitié de ces personnes...

Donne-leur le COURAGE de TENIR jusqu'à la FIN.....

Afin qu'ils Gardent la FOI....

Et cela, malgré les Persécutions, les Tortures et les Massacres...

Je t'aime Jésus.

按讚

'' Jusqu'à ce que la TOTALITÉ des Paiens soit Entrée'' Rom.11; 25.

按讚

Bonjour.

Merci pour vos informations elles sont poignantes et réelles.

Et Israël a pû détruire les drones de l'ennemi et Israël a eu l'appui de plusieurs pays..... l'Iran a été critiqué....

Béni soit le Seigneur.

Je prie pour le retour des otages retenus à Gaza et pour les chrétiens à Gaza et partout aux alentours.

Fraternellement.

C.S.

按讚

L'Iran vient de commencer à frapper en Israël, mais ça reste de l'ordre du lance-pierres... Le moment est idéal pour lancer un assaut anti-Hezbollah dans le nord ou dévaster les infrastructures nucléaires iraniennes. Prions à ce sujet. Ezéchiel 38-39 se concrétise de plus en plus.

按讚
Henoc Gnonson
Henoc Gnonson
4月14日
回覆

Comne Josué prions, consultons d'abord l'Éternel avant de nous engager dans un tel combat dont nous ne connaissons pas la terminologie.

按讚
bottom of page