Le fils de l'homme dans Sa Gloire

IL VIENT SUR LES NUEES !


L'expression : "Fils de l'homme" est dans le judaïsme ancien un titre messianique tout comme l'expression "Fils de Dieu", ainsi que l'ont montré des documents récents découverts à Qumran. Fils de l'homme est on le sait, un titre que Jésus s'attribuait à lui-même. C'est pourquoi Jésus appelle souvent Dieu "son Père", parce que le Fils de l'homme est aussi Fils de Dieu.


Fils de l'homme est un titre directement en rapport avec l'établissement du Royaume de Dieu qui était le thème central de la prédication de Jésus.

Cette expression est aussi en relation avec sa mort : "Le Fils de l'homme est venu pour servir et pour donner sa vie en rançon pour un grand nombre."

Cette parole de Jésus vient d'Esaïe 53 verset 13. A l'époque de Jésus on croyait que la mort des justes avait une valeur expiatoire, à combien plus forte raison la mort du Juste: le Messie.

L'expression Fils de l'homme indique donc la mort du Messie, mais aussi sa seconde venue et son triomphe.

C'est pourquoi lors du procès qui devait décider de sa mort, Jésus déclare au grand-prêtre:

"Désormais vous verrez le fils de l'homme assis à la droite de la Puissance et venant sur les nuées du ciel".


Dans la bible, la nuée est ce qui cache les réalités célestes aux êtres humains. Ainsi, Jésus affirme que désormais son règne sera caché pour n'être révélé qu'à sa deuxième venue. Par contre, ses juges pourront voir dans le déroulement des événements historiques, telle l'expansion de l'évangile aux nations, les signes de sa puissance.


Jésus reprend à son compte l'idée rabbinique de la présence mystérieuse d'un Messie caché qui ne sera révélé qu'à la fin de l'histoire. Mais, au moment même où Jésus va connaitre sa pire humiliation, il est conscient que son exaltation commence.



CELUI QUI VIENT


Lors des Rameaux, la foule en liesse chantait le Psaume 118: " Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !"

Pour les rabbins, ce cri est un cri messianique. Selon d'anciens commentaires, quand Israël dira ces choses à l'envoyé de Dieu, "Il entrera dans le Royaume de Dieu qu'il était en danger de perdre".



DISCOURS DE JESUS SUR SON RETOUR


C'est aussi l'idée qui ressort du discours de Jésus sur son retour tel que nous le trouvons en Matthieu 24-25 , Marc 13 et Luc 21.

En ce jour-là son apparition sera visible pour tous, après avoir été tenue secrète pendant un long temps. Cette apparition sera aussi soudaine que surprenante, c'est pourquoi il y aura danger d'être absorbé par le quotidien selon l'adage grec cité par Paul dans ses épitres: " Mangeons et buvons, car demain nous mourrons". Ce qui est l'expression même du paganisme.


Du fait de ce retard, l'espérance de la venue du Royaume se sera estompé chez la plupart.

Pour reprendre une expression populaire, le monde d'alors fera la fête sur un volcan.

C'est pourquoi Jésus recommande à ses disciples d'avoir une attitude de détachement vis à vis des choses du monde à l'inverse de la femme de Lot qui, voulant sauver sa vie, l'a perdue !



L'ABOMINATION ET LA DESOLATION ( Daniel 9 v. 27)


Cette expression mystérieuse est mise en relation par le prophète avec des tribulations que connaitra le peuple d'Israël dans les temps de la fin.

Jésus reprend cette expression en Matthieu 24 en disant:" Quand vous verrez l'abomination et la désolation dont a parlé le prophète Daniel, établies là où elles ne doivent pas être, alors que celui qui lit fasse attention !"


Jésus semble ici assimiler cette désolation avec les malheurs qui atteindront Israël qui, selon Luc 21 v.23, tombera sous le tranchant de l'épée et sera emmené captif parmi toutes les nations jusqu'au temps de la fin.

Cette époque commencera par la destruction du Temple qui sera le symbole du jugement de la nation Juive.


L'annonce par Jésus de la destruction du Temple est considérée par les disciples, comme directement liée aux événements derniers, c'est pourquoi ils demandent à Jésus:" Quel sera le signe de ces choses, de ton retour et de la fin du monde ?"


Jésus les met en garde contre l'idée que la destruction du Temple sera le signe imminent de son retour.


En effet, une longue période va alors commencer, marquée par toutes sortes de troubles naturels : peste, tremblements de terre, famines, guerres etc... qui seront le signe que l'histoire s'achemine vers sa fin. Mais ce ne sera pas LE signe de l'imminence de son retour.




Le Temps des Nations que la destruction du Temple inaugurera est en relation avec l'abomination et la désolation dont a parlé le prophète Daniel.

Pour Jésus, ce sera une désolation religieuse. L'expression "abomination et désolation" ( en hébreu : shikouts méchomem, désigne des objets d'idolâtrie)


Selon les livres des Macchabées, en dressant une statue de lui-même dans le Temple, le roi païen Antiochus Epiphane a établi l'abomination et la désolation prophétisées par Daniel.

Mais pour Jésus, cette réalité prendra effet lorsque Jérusalem sera entourée de camps militaires et qu'un chef romain aura établi des enseignes païennes sur le Mont du Temple selon ce qui est écrit en Daniel 7 v. 27, qui évoque la destruction de Jérusalem et du Temple par le chef d'une puissante armée d'invasion.


Pour Jésus, ce sera alors LE signe auquel les disciples doivent prêter attention, car il inaugurera une époque de tribulations pour le peuple juif aussi bien que pour les disciples qui seront persécutés par toutes les nations à cause de leur propagation de l'Evangile.