top of page

Great reset : la suite du programme...

Alors que l'été 2022 suit son cours tranquillement, il est un sujet sur lequel nous avons souhaité revenir. Nous rappelons, en préambule, que nous n'avons nullement la volonté de faire peur ou d'angoisser et encore moins de créer un climat de psychose comme le font si bien nos médias depuis maintenant 2 ans, mais bien d'avertir les chrétiens éveillés ou ceux qui souhaiteraient l'être, quant aux avancées progressives vers l'instauration du Nouvel ordre mondial que la classe dirigeante prône désormais ouvertement.




("Nous devons nous préparer à la prochaine (pandémie). Nous devrons y prêter attention cette fois-ci / elle attirera l'attention", Bill G*tes, 2021)




Depuis le début de l’été, il fallait maintenir un minimum le climat de peur dans lequel les populations sont plongées depuis deux ans, en rappelant que le Covid-19 circule toujours et qu'il revient avec une énième vague.


Dans le même temps, ce 21 juillet 2022, l’OMS s'est réunie dans une réunion de crise concernant la variole du singe qui a été détectée chez 14 000 personnes dans le monde et qui a fait 5 morts jusqu'à présent. Les conclusions de cette réunion de crise rappellent étrangement celles concernant le Covid en fin de janvier 2020, alors que quelques milliers de personnes étaient diagnostiquées porteuses du Covid-19 à l’époque : la machine est-elle à nouveau en route ?


En effet, les centres de vaccination contre la variole du singe ouvrent partout à droite à gauche, que ce soit en France ou à l'étranger. Le climat anxiogène concernant ce virus nous rappelle l'arrivée du Covid-19.


Nous savons très peu de choses à propos de cette variole du singe, si ce n'est qu'un organisme rattaché à l'OMS et aux fondations de Bill G*tes, a effectué une simulation de pandémie de cette variole du singe en 2021.


Cette simulation, qui rappelle encore une fois la simulation qui avaient été effectuée, concernant le Covid à la fin de l'année 2019, suit un scénario assez catastrophiste avec une pandémie bien plus mortelle que le Covid. En effet, selon ce scénario, à la fin de l'année 2023, cette pandémie de variole du singe devrait avoir fait quelques 275 millions de morts (contre 5 M avec le Covid). Pour plus de détails sur cette simulation de crise, je vous laisse consulter le lien du rapport-ci-dessous, que nous avions déjà publié.

NTI_Paper_BIO-TTX_Final
.pdf
Download PDF • 1.78MB

Bien sûr, il ne s'agit que d'une simulation qui peut être totalement fausse. Notons simplement que cette simulation prévoyait une apparition du virus de la variole du singe précisément le 15 juin 2022 et que le premier cas véritable, dans la vie réelle, a en effet été détecté ce 15 juin 2022 ! Le scénario prévoit également que le virus se répande au cours de l'été, par le biais des nombreux voyages et autres vacances qui en permettront la diffusion par les déplacements de population.



Toujours dans le même temps, Bill G*tes sort son nouveau livre intitulé « Comment éviter la prochaine pandémie ? ». L'auteur estime que, lors de la prochaine pandémie, il faudra agir bien plus vite et bien plus radicalement que lors de l'expansion du Covid-19…

Une question reste aussi, pour nous, en suspens. Il s'agit de toutes ces piqûres mystérieuses en boîtes de nuit, dans des bars ou dans des rassemblements, et qui touchent des milliers de jeunes en France et à l'étranger, sans que l'on en connaisse les causes ou les conséquences à long terme. Dans mon entourage, certaines personnes ont été mystérieusement victimes de ces piqûres.


Nous ne sommes pas là pour dire avec assurance que ces piqûres sauvages font partie du plan de cette caste mondiale, qui cherche à nous soumettre, comme nous l'avons vu, avec la crise du Covid. Cette caste s’évertue, depuis plusieurs mois, à annoncer que ce n'était que le début et que le Covid n'était qu'une étincelle, que des risques bien plus grands menacent notre monde.


Nous avons vu à quel point le Covid a été utilisé par la caste et comment la crise a été orchestrée pour mettre au pas la population de cette planète, avec l'interdiction quasi mondiale d'utiliser certains produits médicamenteux efficaces trouvés, éprouvés depuis des décennies au profit d'un « vaccin » miracle dont la liste des effets secondaires à court terme est déjà désastreuse (sans compter les moyen et long termes…).


(interview de Jacques Att*li et du docteur Laurent Alex*ndre, grand promoteur du transhumanisme en France. Y sont évoqués à la fois le désir de modifier en conséquence la génétique pour vivre 1000 ans (se poser en homme-Dieu comme le met en avant Yuval Noah Harari), l'eugénisme (Laurent Alex*ndre parle dans une autre conférence des "inutiles" que constituent les 90% de la population)...)


N'oubliez pas que le retour à la vie d'avant est impossible, car la machine du Great reset est en route et rien ni personne ne pourra l'arrêter, pour paraphraser l'ancien président Sarkozy.

Comme son nom l'indique, le Great reset est une volonté de rebâtir entièrement, à partir de rien, une civilisation nouvelle. Cette civilisation, nous le savons grâce aux Ecritures, c'est le monde de l'antichrist, dont nous essayons d'exposer petit à petit dans ces colonnes la portée.


J’en profite ici pour dire qu'il nous est impossible de tenter une vulgarisation de ce sujet pour que les personnes moins informées ou averties puissent comprendre. C’est un sujet extrêmement vaste et compliqué, qui implique une connaissance des Ecritures et en particulier, de l'Apocalypse, que nous-mêmes nous ne possédons pas. C'est un sujet qui est imbriqué dans tant de choses et duquel la classe mondialiste nous donne tant d'indices qu'il est impossible, en quelques lignes, de les rassembler pour convaincre les dernières personnes encore dans le déni.





(ministre australienne au sujet des camps d'internements des personnes non-vaccinées. Interview d'octobre 2021, selon elle les camps doivent être prêts pour la mi-2022...)



En plus de la Bible, je vous conseille néanmoins de lire les ouvrages de l'un des piliers de ce projet antichristique, Klaus Schw*b. Certes, la lecture est ennuyeuse et assez aseptisée, mais elle permet néanmoins de déceler les projets de ces hommes pour notre futur.



Préparez également des vêtements chauds car l’hiver risque d’être froid ! Le gouvernement français vient, par exemple, de passer une loi permettant à l’Etat de couper l’électricité des particuliers par le biais des compteurs Linky. Intéressant lorsque l’on sait qu’un des buts de Klaus Schw*b consiste à utiliser l’écologie comme moyen de soumission de la population, notamment avec un « pass énergétique ». Déjà au Sri Lanka, les habitants doivent se connecter à une application grâce à un QR code personnel afin de pouvoir acheter de l'essence...



Nous sommes réellement à un tournant. Nous sommes la génération qui voit et qui verra ces choses se mettre en place et qui subira d'une manière ou d'une autre les « tribulations » liées à la mise en place de ce projet diabolique. Mais plus que tout, nous serons aussi cette génération qui accueillera le Christ en vainqueur sur cette terre.





Si Dieu a choisi que nous fassions partie de cette génération privilégiée mais en même temps fortement ébranlée, c'est qu'Il a un plan pour chacun d'entre nous ; Il compte sur chacun d'entre nous pour préparer sa venue. Nous avons chacun un rôle sur cette terre. Notre présence n'est pas liée au hasard. Peut être que vous vous demandez quel est ce rôle que Dieu a prévu pour vous…



Et bien, c’est déjà d’être une lumière et une sentinelle dans ce monde en colère et ténébreux. Plus que jamais, il nous faut être comme Noé et bâtir l'arche que Dieu nous demande de bâtir, afin de nous préserver des événements futurs. Quelle est cette arche que nous devons bâtir ? C'est avant tout une arche spirituelle, qui nous permettra de traverser les moments délicats qui s'annoncent, dans la paix et la sécurité que Dieu nous accordera, car Dieu prend soin de ceux qui Le craignent.



Préparer cette arche, c'est donc se laisser avertir par le Saint-Esprit, couper avec la propagande d'état des médias, prendre du recul et sortir du déni que cherche à imposer cette caste mondiale pour mieux nous asservir. Sortir de son esclavage, c'est avant tout être conscient de cet esclavage et le rejeter en s'appuyant sur Dieu, comme le disait si bien mon grand-père Jean-Marc Thobois.



(Schw*b confirme la volontée de pucer les humains, pour notre bien, bien sûr ! Dans notre monde, cet homme est tout à fait respectable et nous sommes des complotistes...)



Il est vrai que cela nous coûte beaucoup, en ce moment, dans ce monde car toute différence nous vaut d’être taxés de complotistes. Mais pour qui vivons-nous ? Cherchons-nous à plaire aux hommes ou à Dieu ? Rappelons-nous une fois de plus l'histoire de Daniel et de ses amis, qui refusèrent de se prosterner devant l'empereur au risque de leur vie. Au même moment, beaucoup de leurs compatriotes hébreux ont docilement accepté de le faire afin de préserver leur vie.


Nous vivons à une époque où nous risquons pour nos convictions. La persécution morale n’est plus quelque chose de lointain mais bien quelque chose de réel pour beaucoup d'entre nous.

Depuis 2020, nous avons dû sortir de notre zone de confort en tant que chrétiens occidentaux et c'est aujourd'hui que nous devons nous positionner. Le but n'est pas de faire du bruit sur les places publiques en intégrant un quelconque parti politique ou en s'exprimant sur les réseaux sociaux, mais en prenant de fermes convictions dans nos cœurs, comme Daniel et ses amis en ont prises à leur époque, en se plaçant devant Dieu dans le silence.





Devrons nous passer par la persécution physique ? Peut-être bien ... Nous avons peut-être encore quelques années ou quelques mois devant nous. Après tout, le projet du Great reset n'est que dans sa phase initiale et ses concepteurs espèrent le mettre en place entièrement d'ici 2030.


Qui sait ce que nous aurons à vivre si nous devons encore rester sur cette terre quelques années ? C'est pourquoi il ne faut pas s’enfermer dans le déni mais bien être prêts à affronter ces choses (quand je parle de déni, je pense évidemment à ceux qui se persuadent que tout cela va passer, que le monde va redevenir comme avant, que nos élites ne cherchent que notre bien…).


(Att*li aussi nous parle d'enfermer les contaminés car dangereux... Pour info, la Chine a déjà appliqué cela en enfermant les contaminés du covid + cas contacts)



(petite digression sur le conflit russo-ukrainien et le risque d'embrasement régional ou mondial. date de 2014)




Dans le domaine de la gestion de crise, le principe de base consiste à anticiper tous les scénarios possibles, du plus petit scénario à ceux les plus catastrophistes afin d'être prêts si jamais venait à se produire l'un de ceux-ci. Aujourd’hui, les chrétiens refusent de se préparer à ces scénarios les plus catastrophistes car ils sont dans le déni et refusent de croire que leur intégrité physique, par exemple, pourrait être menacée à cause de leur foi.


Pourtant, lorsqu'il nous faudra choisir entre nous prosterner devant cet ordre mondial ou être ostracisés, voire enfermés pour nos convictions, le déni ne nous servira plus à rien et faire la technique de l'autruche en enterrant sa tête sous la terre ne nous servira pas à échapper au monde extérieur.


C'est une source de grande paix et de sérénité que de savoir que Dieu est au contrôle de toutes choses, que ces projets diaboliques finiront par être détruits par un simple souffle de notre Seigneur tout-puissant. Quelle glorieuse espérance nous avons en Notre Dieu ! Dans ces temps difficiles, il nous épurera comme l'or et l'argent pour nous revêtir de robes blanches.



( Je n'ai pas réussi à retrouver la vidéo en entier. Le journaliste lui demande si il croit dans une certaine transcendance, question à laquelle il répond par l'affirmative).


PS : Certains se réjouissent de voir l'assouplissement des contraintes liées à la crise sanitaire ou de voir certains mondialistes, comme Boris Johnson ou Mario Draghi, être contraints à la démission. Il ne faut pas tomber dans le piège de la caste antichristique qui nous laisse ces quelques miettes afin de nous endormir sur ses véritables intentions.


En effet, des mesures bien plus restrictives seront mises en place, des ministres encore plus corrompus et soumis au Forum économique mondial seront choisis… La vraie information ne se trouve plus dans les médias mainstream, ou si peu.


Notre confiance ne se trouve pas en un quelconque homme politique providentiel mais en Jésus seul, qui est celui qui revient sur son cheval blanc pour combattre les forces de l'ennemi (le cheval, dans la Bible, est le symbole du roi guerrier, en comparaison avec l'âne qui était la monture des rois en temps de paix.


Lorsqu’il est dit que Jésus revient sur son cheval blanc, une épée à la main, ce n'est bien sûr pas pour offrir des pâquerettes à ceux qui le méprisent mais bien pour les juger, tandis que nous, les fidèles, nous serons transformés par sa gloire et nous serons à sa suite. Amen !)




PS 2 : Excusez-moi pour le décalage entre le son et l’image de certaines vidéos, lié au téléchargement de ces fichiers…


PS 3 : ces quelques extraits ne sont qu'un infime panel de ce que l'élite nous indique (je rappelle à nouveau que dans les milieux maçonniques et/ou satanistes il convient d'avertir ses victimes avant de passer à l'acte, dans un degré de perversion et de sadisme psychopatique...)

(interview complète de Klaus Schw*b en français datant de 2016, à la TV suisse)

2 807 vues15 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page