top of page

Coup d'état en Israël ?


Nous publions ici, avec son aimable accord, un article du Pasteur Gérald Fruhinsholz rédigé il y a quelques jours, suite aux derniers événements qui se sont déroulés en Eretz Israël.


De Jérusalem, Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ

C’est fait, les 64 députés de la majorité parlementaire en Israël ont voté en faveur de la Réforme de la Justice. La Knesset a voté la loi avec 64 mandats contre 0 (sur 120 députés) sur un projet de loi visant à réduire les pouvoirs de la Cour suprême. Les opposants ont quitté la session en signe de protestation refusant de participer au vote. A partir de ce moment, il sera interdit à la Cour suprême de s’immiscer dans le travail du gouvernement et ses affaires. « C’est une première loi visant à restaurer l’équilibre des pouvoirs et mettre un frein à la Dictature de 15 juges cooptés, non élus, d’extrême gauche », a posté La présidente d’Israël is Forever, Nili Kupfer-Naouri.

Selon les médias de gauche qui se plaisent à montrer les grandes manifestations contre la Réforme tout en occultant celles de la droite, Israël serait devenu une dictature.

Questions :

  • Peut-on parler de dictature lorsque le gouvernement de Binyamin Netanyahou a été élu par une majorité de la population israélienne ?

  • Et y a-t-il eu une tentative de coup d’Etat juridique par la droite israélienne ?

La dictature de la Cour suprême

Je cite Pierre Lurçat, journaliste et écrivain, ayant écrit « Quelle démocratie pour Israël » (LIEN) : « En réalité explique-t-il, le coup d’Etat a bien eu lieu, mais il est vieux de 30 ans et c’est la gauche qui l’a mené. La réforme judiciaire que promeut la droite a pour but d’en corriger les effets. Au début des années 1990, un homme seul, charismatique, le juge Aharon Barak, président de la Cour Suprême, a embarqué l’appareil judiciaire israélien dans une « révolution constitutionnelle » qui a progressivement rogné le pouvoir des élus et a transformé les magistrats non élus de la Cour Suprême en acteurs politiques de premier plan. En catimini, progressivement, sur la base de deux lois votées la nuit par des députés qui n’y ont pas vu malice, la Cour Suprême a progressivement institué l’idée qu’elle était en droit d’intervenir dans tous les champs de la vie politique ».

Selon Lurçat, « les juges de la Cour Suprême se sont octroyé des pouvoirs exorbitants que nulle loi ne leur a jamais confié, et une compétence sans limite qui leur permet désormais d’annuler des lois ».

Léon Rozenbaum, avocat et journaliste (LIEN), parle même de manipulation, précisant qu’il s’agit d’une réforme mineure qui ne nuit en rien à la démocratie en Israël.

« L’on est bien obligé de constater cependant que si elle n’est pas vécue (la réforme) comme telle par des millions de citoyens, c’est qu’une manipulation politique majeure est en cours. La désinformation systématique, les outrances verbales d’anciens hauts personnages de l’Etat, l’orchestration de la panique par la grande presse, et l’Etranger, le chantage absurde à l’effondrement économique, à l’émigration massive des élites, à la dictature qui serait en marche, les désordres grandissants dans les rues et les grand axes routiers, le blocage des députés de la majorité pour les empêcher de participer aux votes à la Knesset, tout cela dénote une volonté de contrarier le jeu démocratique des institutions légales du pays. C’est de la subversion ».

Un messianisme de gauche sans Dieu

Cette expression m’a été donnée par un ami croyant et je trouve qu’elle correspond bien à la situation spirituelle en Israël. Nous sommes dans un temps où les ennemis d’Israël s’acharnent à empêcher le peuple de Dieu d’entrer dans sa destinée d’être Or lagoyim, « lumière des nations ».

75 ans après sa création, Israël vit l’ère post-sioniste dont l’humanisme à l’image de l’Occident laïc veut prévaloir sur l’idée d’un Etat juif basé sur des valeurs hébraïques et sionistes. L’Israël de gauche rejette le Dieu de Jacob et prône un « messianisme » où l’homme est au centre, sans Dieu.

Il est intéressant de savoir que le bâtiment de la Cour suprême à Jérusalem est un Temple de la religion des mystères Maçonniques et a été construit par et pour l'élite (LIEN). « Quand vous étudiez ce genre de bâtiments, vous réalisez rapidement que le même thème réapparait inévitablement : des symboles Illuminati, la pyramide, l’ascension, les nombres 13 et 33, des symboles phalliques, etc… Ce bâtiment les contient tous ». Les Illuminati, mouvement qui remonte au 17e siècle, est une société secrète prônant l’élitisme pour un Nouvel Ordre mondial. Dans la Bible, les prophètes ont bien souvent averti Israël souhaitant devenir « comme les nations ». Mais Dieu a répondu (Ezéchiel 20 :32-35) « On ne verra pas s'accomplir ce que vous imaginez, quand vous dites : Nous voulons être comme les nations, comme les familles des autres pays, nous voulons servir le bois et la pierre. Je suis vivant ! dit le Seigneur, l'Eternel, Je régnerai sur vous, à main forte et à bras étendu, et en répandant ma fureur. Je vous ferai sortir du milieu des peuples, et Je vous rassemblerai des pays où vous êtes dispersés, à main forte et à bras étendu ». Nous souhaitons et prions qu’Israël retrouve son équilibre et son unité ; les jours qui vont suivre vont être difficiles. Cette semaine est la semaine de Tisha be’Av, le jour le plus noir de l’histoire de d’Israël. Croyons cependant que le Dieu de Jacob a Sa main sur Son peuple. Nous avons foi en Lui et en la résilience d’Israël. Les ennemis extérieurs d’Israël sont nombreux et il est bon et souhaitable que la nation retrouve ses esprits.

« Voici ce que l’Eternel proclame aux extrémités de la terre - dites à la fille de Sion : voici, ton Sauveur arrive et Sa récompense est avec Lui » - Esaïe 62 :11.



Pour retrouver cet article sur le site du Pasteur Fruhinsholz, cliquez ici

699 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout

3 Comments


Jean Wolga
Jean Wolga
Aug 14, 2023

En effet, cette réforme judiciaire était nécessaire pour l'équilibre des pouvoirs, contre la toute puissance des juges non élus de la Cour Suprême qui a plus de pouvoir que la Cour Suprême américaine. Elle est présentée par ses adversaires comme une grave atteinte à la démocratie, ce qui est totalement faux et c'est même le contraire puisque cette réforme redonne du pouvoir au parlement élu au scrutin majoritaire (majorité simple) à un seul tour, système hyper-democratique mais qui rend difficile la création d'une coalition pour gouverner, comme on l'a vu lors des 3 dernières années. La France et les USA sont soumis à un régime présidentiel, alors qu'Israël est soumis à un régime gouvernemental et parlementaire où le 49-3 n'exist…

Like

Toute ressemblance avec la France n'est que purement fortuite ^^ Coup d'état des juges, totalitarisme judiciaire qui avance derrière le bouclier de "l'indépendance et de la démocratie"... Ce qui prouve bien que "l'Etat de droit" est une escroquerie, et que seuls les régimes illibéraux subsistent, comme le prouve l'expérience...


En France aussi, les réseaux judiciaires convergent avec les réseaux politiques, médiatiques et ceux de la haute fonction policière, dans un microcosme infernal où l'avenir de la France se fixe en secret, sans jamais rendre de comptes à personne. La doctrine franc-maçonne de l'"Ordo ab Chao", l'ordre après le chaos, est la devise de ces milieux : créer le chaos, mieux détruire pour mieux reconstruire. Et cela explique que notre pays…


Like

christineribeiros
christineribeiros
Jul 27, 2023

Grand merci pour cet article

Situation que je suivais également sur votre Telegram.

Dieu n'abandonne pas son Peuple Israël malgré les tribulations .La Bible le dit du début à la fin

🙏🇮🇱💙

Like
bottom of page