top of page

2023: L'étape n°2 du Great reset (mise à jour des actualités)

Dernière mise à jour : 10 déc. 2023

Bienvenue dans la deuxième étape du Great Reset (grande réinitialisation) !


La première étape consistait à préparer la population mondiale à accepter des mesures totalitaires de manière volontaire. Inutile de revenir en détail sur ce sujet déjà évoqué dans plusieurs articles. Simplement, rappelons que cette étape fut une grande réussite et laissait à la classe dirigeante le soin de développer son programme totalitaire antichristique (agenda 2030 du Forum économique mondial).


Entre 2020 et le printemps 2022, nous étions donc dans cette période de transition, vers toujours plus de contrôle, pour notre bien sanitaire, bien sûr. La guerre en Ukraine a marqué la fin progressive de la peur sanitaire au profit de la peur du méchant Poutine et de ses armes nucléaires.


Entre le printemps 2022 et l’hiver qui débute ces jours-ci, la pression s’est relâchée. Enfin, c’est ce que croit le citoyen lambda temporairement libéré des mesures sanitaires et pour qui les conséquences de la guerre en Ukraine paraissent éloignées, même si subsiste toujours le discours alarmiste et angoissant des élites mondialistes (« la fin de l’abondance »).


Nous avons déjà également parlé des bouleversements qui risquent de nous affecter cet hiver et ce, depuis plusieurs mois.



Inutile donc de revenir en détails sur ces situations dont voici brièvement une mise à jour :


  • Tout d’abord, les coupures de courant (« délestages ») semblent inéluctables. D’une durée de 2h, elles concerneront environ 60% des français cet hiver. Selon le gouvernement. Ce même gouvernement qui prétendait que les masques ne servaient à rien…

Bien sûr, cette situation prévaudra si les Français font des efforts sur leur consommation, puisque le risque d’un black-out n’est pas écarté. Des textes de lois sont actuellement votés au sujet de ces coupures énergétiques et confirment une thèse « complotiste » : celle d’un confinement énergétique. Pourtant, l’idée est bien là : sans énergie, impossible de faire fonctionner un territoire même local donc, autant que chacun reste chez soi. Lire à ce sujet la proposition de loi n°644.


Par ailleurs, la première ministre Elisabeth Borne a envoyé une circulaire aux préfets en préparation à ces « délestages » hivernaux, qui ne devraient avoir lieu qu’à partir de 2023.

Comment un pays exportateur d’énergie électrique, dont le parc nucléaire est un fleuron de la puissance française, se retrouve aujourd’hui au bord de crises énergétiques inédites depuis plus de 50 ans ?


La cause n’en est pas la guerre en Ukraine mais bien le Great reset…


Dans ce monde nouveau antichristique, l’écologie doit être utilisée pour asservir les peuples en les culpabilisant sur leur consommation, leurs gaspillages… Les mesures adoptées et les processus de transition énergétique n’ont que pour but de restreindre les libertés populaires, avec des mesures et des moyens parfois encore plus polluants (ex : remplacer le nucléaire par l’éolien).

Evidemment, en cas de coupures énergétiques même organisées, l’économie française tournera au ralenti, voire sera à l’arrêt, avec les conséquences économiques et sociales que cela engendrera : insécurité, appauvrissement, faillites, accidents…


  • Au niveau du conflit en Ukraine, plus les mois passent, plus nous nous rapprochons d’un conflit de grande envergure. Poutine rencontrait, ces derniers jours, son homologue biélorusse, le président Lukashenko, peut-être pour le convaincre de le suivre dans la guerre. Dans le camp occidental comme dans le camp russe, la paix semble être une préoccupation très lointaine. De part et d’autre, les services de renseignement s’attendent à des confrontations majeures en 2023.

Les russes estiment que la Pologne pourrait envahir l’enclave russe de Kaliningrad, tandis que les occidentaux imaginent une offensive russe jusqu’en Moldavie ou encore une offensive ukrainienne sur la Crimée… Nous avons partagé, il y a quelques jours, sur notre fil Telegram, l’interview d’un expert, qui propose une analyse prospective de la guerre en Ukraine et que nous vous invitons à visionner pour plus de détails.



Dans le même temps, les tensions au Kosovo entre Serbes et Albanais ne cessent de s’accentuer. De là à ouvrir un second front ? En effet, la Serbie est le « petit frère » de la Russie, tandis que les Albanais du Kosovo sont soutenus par l’Occident.


  • Le fantasque milliardaire Elon Musk a annoncé que son projet Neuralink d’implantation d’une puce dans le cerveau était prêt. Toujours selon Musk, la puce pourrait être implantée chez des humains dans les 6 prochains mois. Bien évidemment, là encore il s’agit de le faire pour le bien ! En effet, cette puce a pour but de rétablir la vue des aveugles ou de contrôler des objets à distance. N’est ce pas merveilleux ?


Tous ces sujets ont déjà été évoqués dans nos colonnes et ne devraient pas apprendre grand-chose à nos fidèles lecteurs.


Néanmoins, il reste un élément clé sur lequel nous voudrions insister. Il est fondamental pour comprendre le Great reset.

Il s’agit des monnaies numériques des banques centrales (appelées CBDC).


Dans le projet de Great reset de Klaus Schw*b, la société mondiale toute entière doit être réinitialisée par un processus de crises successives, qui permettront la mise en place d’un nouvel ordre mondial totalitaire, basé sur la surveillance technologique des masses populaires asservies.

Klaus Schw*b lui-même reconnaît que le modèle de crédit social chinois correspond peu ou prou à son idéal.


Pour le dire autrement, les populations seront soumises à un contrôle numérique incessant, qui s’invitera dans leur intimité et les rendra esclaves d’un système général auquel nul ne peut échapper.

Dans cette logique, les avancées de ces dernières années, avec les tests du passe sanitaire, le green pass ou autres applications de tracking dans le monde entier, n’avaient pour but que de paver la voie à des systèmes encore plus généraux, englobant toutes les facettes de la vie, au-delà du sanitaire.


N’oublions pas que la 4ème révolution industrielle imaginée par l’élite dirigeante contient deux branches principales : l’écologie, pour appauvrir et asservir les masses au détriment des grandes firmes transnationales, et la technologie avec ses corollaires de transhumanisme, de contrôle numérique…

La finalité étant de surveiller et de contrôler la population sans avoir à mettre un homme en arme derrière chaque citoyen. C’était le rêve de tous les régimes totalitaires.

En dépouillant les citoyens de leurs possessions (foncières, immobilières, matérielles…), le Nouvel ordre mondial organise une société nouvelle d’asservissement généralisé. « Vous ne posséderez rien mais vous serez heureux ».


(Article du world economic forum de Klaus Shwab, sur les projets de monnaies numériques)



Interview de Reggie Littlejohn, spécialiste de la Chine et présidente de l'association "Stop vaccine passeports Task force", sur la chaîne pro-républicaine américaine Fox News



Heureusement, les divertissements subsisteront à outrance pour empêcher le peuple de se révolter et l’enfermer dans un monde virtuel où seul le divertissement comptera.

Qui s’est intéressé à ces sujets dans les dernières semaines, alors que la coupe du monde battait son plein ?


Qui s’est informé et préparé, par rapport aux diverses crises à venir, alors que Mbappé éblouissait les spectateurs du monde entier ?


Heureusement pour l’Argentine, elle pouvait compter sur (son) Messi(e) pour remporter le trophée…


Or, dans ce contexte général, les monnaies numériques des banques centrales constituent le pilier de ce projet de numérisation à outrance de la société.



Sans rentrer dans les détails économiques et financiers (voir notamment le dossier sur le système supranational de Babylone), l’objectif est de dépouiller la population de ses possessions financières afin d’en obtenir un contrôle définitif.


En effet, les monnaies numériques des banques centrales ont pour but de remplacer la monnaie fiduciaire et de briser les dernières libertés individuelles vis-à-vis du patrimoine monétaire.


En essayant de simplifier grossièrement, une monnaie numérique de banque centrale est une monnaie uniquement virtuelle sur laquelle la banque centrale aura un droit de regard total.

Par exemple, imaginez si demain vous ne pouvez plus utiliser de cash. Votre seul moyen de paiement est un porte-monnaie digital d’euros numériques.


Lorsque vous ferez un achat, la banque centrale européenne saura où, quand et pourquoi vous avez fait cet achat.


C’est là qu’intervient le plus gros danger de ces monnaies numériques : elles ont pour but d’être accompagnées d’un système de crédit social à la chinoise.

Donc, si vous êtes un mauvais citoyen, vous aurez une amende et seulement 70% de votre salaire sera disponible sur votre porte monnaie numérique. Si vous manifestez contre le gouvernement, la banque centrale pourra bloquer vos achats ou revenus.


Cela paraît fou mais ce système existe déjà en Chine, où certaines régions sont soumises à des monnaies numériques à date de péremption. Vous avez tant de mois pour utiliser votre argent sur tels produits uniquement. Impossible pour vous d’acheter un livre « complotiste » ou un produit que le système estime inutile ou dangereux.


Lors des convois de la liberté au Canada (manifestations contre les mesures sanitaires), les camionneurs de ces convois ont vu leurs comptes bancaires être bloqués, simplement car ils osaient manifester pacifiquement contre le gouvernement.



Si vous contrôlez le portefeuille des gens, vous les contrôlez quasi entièrement.


Déjà, plusieurs systèmes de monnaies numériques sont en tests ou fonctionnels dans le monde. L’Euro numérique pourrait être mis en place assez rapidement également. Officiellement, l’euro numérique devra être mis en place avant 2027, dernier délai. Et son ouverture au grand public est prévue pour fin 2023 (la Banque de France l’utilise déjà).


Pour approfondir le sujet, voir l’interview fort intéressante sur TVL de Marc Gabriel Draghi.


Ne nous y trompons pas : nous pouvons toujours échapper à des mesures sanitaires excessives, à l’inflation, aux maladies ou autres problèmes sociétaux imposés dans la logique du Great reset.

En revanche, nous ne pourrons pas vivre sans ces monnaies numériques. Ou alors, il s’agira de survie extrême.


Notre big brother ne sera donc pas un gardien armé au coin de chaque rue, mais il sera dans le cloud (« nuage » en anglais, c’est-à-dire le nuage numérique interconnecté), il sera dans notre portefeuille (carte bancaire, QR code sur le smartphone) ou peut-être même sur une puce implantée dans chaque être humain.


Rappelez-vous qu’un Bill Gat*s développe, par exemple, un projet de système de capteurs corporels reliés à des cryptomonnaies (donc possiblement des monnaies numériques de banques centrales). Un projet breveté sous la référence WO2020060606 (comme World Order et 666 ?).


La finalité du projet du Great reset est de créer un monde nouveau hyper contrôlé où une infime minorité détient les pouvoirs face à des masses serviles.


L’épisode initial, la phase de test qu’était la « crise » sanitaire a permis de poser les bases de ces changements majeurs, dans l’esprit des populations. De nombreuses personnes se sont habituées à présenter un QR code à l’entrée des bars et restaurants, à payer leurs achats uniquement en « sans-contact » ou à installer volontairement des applications de covid tracking sur leurs téléphones.



Dans combien de temps cela aura-t-il lieu ? 6 mois, un an, deux ans ?


Peu importe à vrai dire, l’important est d’être averti et vigilant. Nous vivons une période où chaque nouveauté, chaque technologie nouvelle doit nous rendre vigilant.


L'entreprise Ectolife a récemment diffusé cette vidéo promotion d'une "ferme humaine", où 3000 utérus artificielles pourront donner naissance à des enfants. Voici encore un exemple du diabolique projet transhumaniste

source : Bloom media.fr



Notre confort, notre richesse, même relative, peuvent et pourront être une occasion de chute pour nous si nous ne veillons pas à faire le minimum devant cette puissance.


« Faites-vous des bourses inusables, un trésor inaltérable dans les cieux ; là, ni voleur n’approche, ni mite ne détruit. » (Luc 12,33).


Voici notre objectif et notre espérance.


Même si les flots nous secouent durant cet hiver, même si nous perdons de notre confort, de nos richesses, restons sages et sobres.

En cette période fêtes, les hommes sont dans les excès, de nourriture, d'alcool, de cadeaux... Combien restent avertis des temps que nous vivons ?

Qui est sur la brèche pour lutter pour le Seigneur, et non ses objectifs personnels, son confort ?


"Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme.


Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche;

et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme.


Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé;de deux femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée.


Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra." (Mat 24 v 37-42)



« Alors, qui peut être sauvé ? »

« Aux hommes, c’est impossible, mais pas à Dieu, car tout est possible à Dieu. » (Luc 18 v 27)


Il est notre salut.









2 076 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 Comments


Fantastique !! :)


Concernant l'Ukraine, les mondialistes cherchent à éjecter de l'échiquier planétaire la Russie puis la Chine, les deux obstacles principaux à l'unification babelienne du monde (car ni l'un ni l'autre ne souhaitent régner en maître sur ce monde et notamment sur/avec cet Occident qu'ils estiment à juste titre dégénéré, ils ont d'autres chats à fouetter...). Mais la Russie avance lentement ses pions pour former la coalition de Magog, pour piller Israël...


Cest vrai que vivre sans argent et sans nourriture paraît inquiétant, si un jour on n'a plus rien dans les poches ni dans le ventre à moins de prendre la marque d'Armilos, alors Dieu nous enverra des corbeaux pour nous nourrir. Il faudra vivre en vagabonds, se…

Like
associationkeren
associationkeren
Dec 31, 2022
Replying to

Tout à fait, seul Dieu sait comment Il nous aidera à résister !


Concernant la Chine et la Russie, je pense qu'il faut voir les choses à la manière des trois blocs d'Orwell dans 1984. Le mondialisme est en fait différent selon les grands ensembles continentaux, mais les différentes grandes puissances sont toutes mondialistes, bien que plus ou moins opposées diplomatiquement/militairement.


Schwab a pour modèle la dictature chinoise, basée sur le contrôle technologique de la population. Et la Russie de Poutine est un des grands centres mondiaux de la quatrième révolution industrielle du forum de Davos, avec reconnaissance faciale dans le métro moscovite, projet de rouble numérique...


Je pense donc que nous sommes pleinement dans ce monde multipolaire où les…


Like
bottom of page